Lâchers de trichogrammes par drones une nouvelle approche pour lutter contre la pyrale du maïs dans le maïs sucré de transformation

Description

Au Québec, la pyrale du maïs, Ostrinia nubilalis, est le principal ravageur des cultures de maïs sucré frais et de transformation. Selon le type de maïs, de deux à cinq pulvérisations d’insecticides peuvent être nécessaires afin de maintenir les dommages sous des seuils acceptables. Depuis une vingtaine d’années, des producteurs ont recours à la lutte biologique pour protéger leurs champs de maïs sucré contre la pyrale. Les trichogrammes sont introduits au moyen de trichocartes installées sur les plants de maïs et au moment où a lieu la ponte de la pyrale du maïs. Malgré l’intérêt pour la technique, les producteurs de maïs sucré de transformation ne l’ont toujours pas adoptée, en raison, entre autres, des grandes superficies à traiter et d’une marge de profit plus faible. L’application par drones permettra donc une réduction des besoins de main-d’œuvre, puisque l’installation se fera en vrac, grâce à un épandeur installé sur le drone. Les drones peuvent ainsi lâcher des trichogrammes sur de grandes surfaces, en peu de temps, comparativement au temps requis pour l’installation des trichocartes.

Objectifs

  • Évaluer le potentiel d’utilisation de drones pour le lâcher de trichogrammes contre la pyrale du maïs dans le maïs sucré de transformation au Québec
  • Vérifier l’efficacité et la rentabilité de la technique de trichogrammes relâchés en vrac, par voie aérienne, pour lutter contre la pyrale du maïs, sous des seuils de dommages acceptables pour la transformation alimentaire
  • Favoriser l’adoption d’une technique alternative contre la pyrale du maïs, en réduisant le temps de travail pour les entreprises, car les coûts de main-d’œuvre pour l’installation des trichocartes sont élevés

Partenaire(s)

Avec le soutien financier de

Résultats

Le rapport final est disponible.