Récolte mécanique dans le concombre de transformation évaluation du potentiel agronomique de cette régie de production dans les conditions de culture du Québec

Description

La culture du concombre de transformation connaît un regain considérable depuis 2011 au Québec. La récolte se fait manuellement avec une aide-récolteuse où les employés déposent les concombres sur une courroie. Cette technique de récolte est évidemment exigeante en termes de temps et de main-d’œuvre et représente près de 60 % des coûts de production. Afin de maintenir la rentabilité de la production à un niveau compétitif, une réflexion a été amorcée dans le but de vérifier le potentiel, dans les conditions de culture québécoise de la récolte mécanique. L’adoption de ce type de régie pourrait permettre aux producteurs de mieux se positionner face aux défis de la main-d’œuvre et aussi de réduire les coûts de production et d’approvisionnement. Le présent projet vise à déterminer quel cultivar s’adapte bien à la récolte mécanique au Québec et de valider si une récolte alternative intégrant, deux récoltes manuelles et la récolte mécanique, serait plus performante par rapport à la récolte manuelle actuellement utilisée.

Objectifs

  • Documenter la performance agronomique et économique d’un mode de récolte mécanique du concombre de transformation comparativement à la récolte manuelle.
  • Documenter les rendements et la qualité des concombres produits selon trois régies de récolte différentes
  • Déterminer si la majorité des cultivars testés répondent bien à l’utilisation de la récolte mécanique pour répondre aux exigences des marchés.

Partenaire(s)

Avec le soutien financier de