Recherche et
développement

Évaluation de l’efficacité de quatre types de pièges automatisés

Pour bon nombre de ravageurs, la gestion se fait lorsqu’un seuil de captures est atteint et cette spécification nécessite la vérification à l’aide de pièges, une à trois fois par semaine, selon l’espèce. Le déploiement d’un réseau automatisé de surveillance pour les ravageurs ciblés permettrait un suivi plus rapproché, donc une plus grande précision da... Détails du projet

Effet d’une culture-piège de tournesol

Les punaises de la famille des Pentatomidae posent de plus en plus de problèmes dans la culture du pois au Québec. Bien que leur présence ne provoque pas de pertes de rendement, elles contaminent toutefois les récoltes. Ainsi, la tolérance à l’usine liée à leur présence est très faible. Les trieurs optiques ne les détectent pas, à cause de leur forme et de l... Détails du projet

Amélioration des taux de population dans le maïs sucré biologique

Les pertes de rendement en production de maïs sucré biologique sont de l’ordre de 15 % comparativement aux rendements de maïs conventionnel. Aussi, comprendre ce qui cause cette baisse est important pour les transformateurs et les producteurs. Le désherbage mécanique, les insectes ravageurs au semis, de même que le manque de vigueur des cultivars utilisés en rég... Détails du projet

Développement d’une stratégie de désherbage dans le pois biologique

Les mauvaises herbes représentent le plus grand défi à relever dans la production de légumes de transformation biologiques. La moutarde, parmi plusieurs mauvaises herbes comme la morelle ou le laiteron, cause du fil à retordre aux producteurs biologiques. Celle-ci, en plus d’être difficile à arracher avec les outils de désherbage, à cause de ses racines profond... Détails du projet

Atelier sur les pertes à la récolte: HARICOT

Cette méthode simplifiée explique les règles de base à suivre pour mesurer les pertes acceptables de haricots, lors de la récolte.

... Détails du projet

Atelier sur les pertes à la récolte: POIS

Cette méthode simplifiée indique les règles de base à suivre pour mesurer les pertes de pois lors de la récolte.

... Détails du projet

Essais de cultivars – pois, haricot et maïs sucré

Les parcelles d’essais de variétés pour une troisième année ont été réalisées au CÉROM, le Centre de recherche sur les grains de St-Mathieu-de-Beloeil. L’équipe du CÉROM a effectué le travail de suivi des parcelles, de recherche et d’analyse. Plusieurs producteurs ont participé aux visites de parcelles organisées pour chacune des cultures. Ils ont pu, lors de ces a... Détails du projet

Récolte mécanique dans le concombre de transformation

La culture du concombre de transformation connaît un regain considérable depuis 2011 au Québec. La récolte se fait manuellement avec une aide-récolteuse où les employés déposent les concombres sur une courroie. Cette technique de récolte est évidemment exigeante en termes de temps et de main-d’œuvre et représente près de 60 % des coûts de production. Afin de maintenir ... Détails du projet

Utilisation à grande échelle des trichogrammes

Au Québec, la pyrale du maïs, Ostrinia nubilalis, est le principal ravageur des cultures de maïs sucré frais et de transformation. Selon le type de maïs, de deux à cinq pulvérisations d’insecticides peuvent être nécessaires afin de maintenir les dommages sous des seuils acceptables. Depuis une vingtaine d’années, des producteurs ont recours à la lutte biologiqu... Détails du projet

Évaluation de l’efficacité de pesticides à risque réduit

Depuis quelques années, la punaise pentatomidae devient préoccupante, car elle peut occasionner des dommages et inconvénients dans plusieurs cultures, notamment dans le pois de transformation. Cette punaise prolifère dans le feuillage des plants et reste présente jusqu’à la récolte. Hormis les dommages assez peu importants causés à la culture, la punaise pentatomidae ca... Détails du projet