Recherche et
développement

Développement d’un test pétale

Sclerotinia sclerotiorum est un champignon pathogène d’importance économique responsable de la pourriture blanche. Des pertes de rendements attribuées à cette maladie sont rapportées et ces pertes, en plus d’occasionner des baisses de revenus aux producteurs, entraînent des problèmes d’approvisionnement pour la transformation.

La période de floraison d... Lire l’article

Améliorer la surveillance phytosanitaire québécoise

La dissémination aérienne est l’un des mécanismes de propagation utilisés par les champignons phytopathogènes pour atteindre les plantes sensibles dans le même champ ou dans un champ voisin. Cette dispersion de courte distance s’avère être un facteur déterminant influençant le développement de maladies à importance économique comme l’est Sclerotinia... Lire l’article

Adaptation d’un indicateur du potentiel infectieux

Aphanomyces est un champignon de sol que l’on présume assez fréquent dans les sols du Québec. Les pertes qui lui sont directement attribuées sont difficiles à estimer, car d’autres champignons pathogènes comme Pythium, Rhizoctonia et Fusarium causent à peu près les mêmes symptômes et ces derniers sont aussi fréquents dans les sols du Québec. La pourri... Lire l’article

Évaluation de la résistance de Sclerotinia sclerotiorum

La résistance aux fongicides est un phénomène résultant de l’adaptation des champignons pathogènes aux fongicides à travers des changements de leur bagage génétique. La proportion d’individus résistants au sein des populations varie en fonction de la pression exercée par l’utilisation des fongicides. Au cours des deux dernières décennies, les phénomènes de ... Lire l’article

Évaluation de la biofumigation

Ce projet vise à développer une nouvelle méthode de lutte biologique pour réprimer divers agents pathogènes du sol. Ce moyen alternatif aux pesticides s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de phytoprotection, axée sur une agriculture durable. À ce jour, la biofumigation a été très peu étudiée, et particulièrement en climat plus froid, comme au Québec. En plus d&rs... Lire l’article

Validation des grilles parcellaires à Sclerotinia sclerotiorum dans le haricot

La pourriture à sclérotes est causée par le champignon Sclerotinia sclerotiorum. En conditions fraîches et humides, les sclérotes fructifient près de la surface du sol et libèrent des spores. Ces spores vont affecter les parties aériennes de la plante. Des lésions se forment et un mycélium blanc apparaît généralement sur les parties affectées. La maladie peut se propager... Lire l’article